Tribute to Charlie Hebdo – Pour la liberté

Ecrit le 14/01/2015


C’est une semaine qui se termine et qui aura duré un an. 2015 est à peine entamée et on la souhaiterait terminée.
C’est un mot bien faible que la torpeur, car mon corps s’est littéralement détaché de mon coeur. Comme si mon esprit s’était figé et que je n’en vivais plus que la douleur. Je ne lisais pas Charlie Hebdo et je ne prétendrai pas le contraire. Mais j’ai bien autant de raisons d’être révoltée. Parce-que là, c’est à notre liberté qu’ils se sont attaqués. C’est un des piliers de nos valeurs, notre mot d’ordre, et le premier: « Liberté, Egalité, Fraternité ». Je peine à croire encore que des humains puissent être aussi ridiculement bornés. Le geste injustifiable, incompréhensible n’aura servi qu’à soulever une vague sans précédent de colère et de rancoeur, que je suis et soutiens, avec ma rancoeur, et ma colère. J’ai du mal à aborder l’acte-même à voix haute. Du mal à regarder les images sans pleurer. Je me suis sentie souillée, violentée, abusée, dénudée, dépecée. On a touché à ma liberté. La notre. Paris est à plusieurs centaines de kilomètres de mon foyer, dans ce petit pays qu’est la France, et qui est le mien. Ils ont tiré sur mes voisins, pour qu’ils arrêtent de parler et de dessiner. C’est ce que l’on laissera à nos enfants? Un monde violent, dur et désabusé? Je ne crois pas.
Que les gens intelligents se lèvent et parlent. Qu’ils écrivent et qu’ils dessinent. Qu’ils peignent, déclament, sculptent, tapent, crient, modèlent, gravent l’expression de leur liberté. L’art est l’expression, l’art est liberté. L’art est barrage contre les obscurités. Ils veulent se lancer dans une course à la terreur, nous sommes libres de leur accrocher des boulets aux pieds. Car l’intelligence vaincra, et le monde est contre vous. Les Anonymous, hackers, hacktivistes vous traquent jusqu’au dernier, car si Internet est la plus grande agora du monde, vous vous y perdrez. Ils vont vous traquer, vous débusquer, vous attraper, vous faire sombrer. Soyez prêts, quand vous avez appuyé sur cette gâchette, c’était déjà terminé.
Nous ne sommes pas effrayés, vous ne nous tiendrez jamais. Vous cherchiez à provoquer la peur, l’insécurité? Elle ne durera pas, plaisir avorté. La France est libre, cette France que vous avez soulevé. Tous autant que nous sommes, blancs et noirs, musulmans et juifs, athés, patrons et employés, de gauche, de droite, pas de différences quand il s’agit de crier sa liberté.
Vous avez voulu les empêcher de dessiner, vous n’avez fait que nous animer. Et je veux écrire, et m’écrier; et que soit la liberté.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s