Le poids 1 – Mon problème, mes solutions, sans régime tiré par les cheveux.

Il y a de ça environ deux ans j’ai commencé à prendre du poids de manière assez inattendue, entre les examens de première année, les problèmes de couple, l’éloignement de ma famille.. Bref beaucoup de mauvaises raisons.

Cette prise de poids s’est un peu calmée pour redémarrer de plus belle l’hiver suivant. Je ne voulais pas le voir j’imagine, puisque je suis tombée des nus quand mon médecin m’a annoncé mon poids, qui était de pratiquement 8 kilos supérieur à la dernière fois où j’avais osé monter sur une balance. Ma famille, mon copain de l’époque, tous se sont entendus pour me montrer à quel point je m’étais élargie cette année là.

Bref. Beaucoup de raison pour un même résultat, manger me faisait me sentir « mieux », et je me souviens de m’être souvent dit « boah je peux manger tout ça, si c’est qu’une fois ce n’est pas grave. » Mais ce n’était jamais qu’une seule fois.
J’avais envie de sucre de manière compulsive. Pas forcément de gras, je ne suis pas une grande fan des chips et biscuits apéritifs, je n’en achète jamais, mais le sucre… Chocolat, biscuits, pâtisseries, glaces, bonbons, tout y passait.

J’étais très mal dans ma peau.

L’été suivant j’ai travaillé comme serveuse au bord de l’océan. Le boulot, le surf, la course a pied + les repas équilibrés concoctés par le chef, tout m’a aidé à perdre cet été là, j’ai perdu entre 4 et 5 kilos. Une taille.

Mais… la rentrée a pointé le bout de son nez. Le retour à la fac, à être souvent assise. Les écrans, trop présents. La nourriture, près de ma chambre dans la cuisine, en libre service. Le temps de plus en plus froid et de plus en plus gris, bref je peux énoncer toutes les raisons du monde mais j’ai repris le poids perdu (pas les mesures, je suis restée un peu en dessous de la taille que j’avais avant (oui, obsessionnelle du mètre ruban cet été là), grâce à la prise de muscles probablement). Je m’en suis voulu. Mais voulu.

Je haïssais ma silhouette, j’avais peur de ne jamais pouvoir sortir de ce cercle vicieux. Le sucre appelle le sucre, la flemme appelle toujours plus de flemme et toujours moins de mouvements… Je me sentais coincée dans un tourbillon infini dans lequel je n’avais jamais un corps qui me convenais. Je voulais faire du sport, mais problèmes de dos, et un bien plus gros problème de motivation.

Je suis donc allé voir une diététicienne. Enfin. Ce qu’elle m’a appris était salvateur, et la mise en place d’une grande simplicité.

Je raconterai tout cela dans un second article, le poids 2,
où je donnerai tous les conseils reçus, mes erreurs, ma
démotivation puis remotivation.
Publicités

Une réflexion sur “Le poids 1 – Mon problème, mes solutions, sans régime tiré par les cheveux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s